Gastroentérite du nourrisson

Accueil/actualités/Gastroentérite du nourrisson

Gastroentérite du nourrisson

Afin de se préparer aux épidémies de gastroentérite, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) propose aux pharmaciens une brochure patient à mettre à disposition sur le comptoir. Cette brochure rappelle les principaux conseils à donner en cas de gastroentérite chez le jeune enfant.

Tout d’abord, insister sur le fait que la réhydratation reste la principale recommandation à suivre. Elle doit être administrée dès que possible, avec des sels de réhydratation orale. D’où l’importance, pour les parents, d’avoir toujours à la maison des sachets de sels de réhydratation orale, pour pouvoir agir vite. De plus, les parents proposeront régulièrement à l’enfant de s’alimenter avec les aliments qu’il aime.

Enfin, le pharmacien pourra proposer également, pour les enfants préalablement en bonne santé, de compléter le traitement par l’administration de certains probiotiques, qui peuvent aider à réduire la durée et l’intensité des symptômes. L’Espghan (Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique) a en effet publié en avril dernier un article sur l’utilisation de pro et prébiotiques dans la gestion des gastroentérites aiguës, Selon ce document, quatre probiotiques pourraient présenter un intérêt en cas de gastroentérite chez l’enfant préalablement en bonne santé. Deux d’entre eux sont recommandés par l’Espghan : Lactobacillus rhamnosus GG et Saccharomyces boulardii (ces deux souches montrant toutefois un niveau de preuves bas dans la littérature scientifique). Pour la société savante, deux autres probiotiques montrent également un intérêt, mais limité, en cas de gastroentérite de l’enfant : Lactobacillus reuteri DSM 17 938 et Lactobacillus acidophilus LB inactivé par la chaleur.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
2016-11-17T13:08:14+00:00 21 octobre 2014|